Comment traiter une crise hémorroïdaire ?

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Il est tout à fait normal de constater une dilations modérée des veines présentes dans les muqueuses de l’anus en cas de défécation mais si les hémorroïdes (dilations ou inflamation des veines au même titre que des varices) s’installent et deviennent douloureuses, il se peut qu’une crise hémorroïdaire se soit développée et donc il est impératif de la traiter rapidement pour éviter des complications (thrombose hémorroïdaire ou  anémie par exemple).

Comment reconnaître une crise hémorroïde ?

Si des douleurs sont ressenties à l’intérieur de l’anus il peut s’agir d’hémorroïdes internes (premier stade de la crise hémorroïdaire), alors que si les douleurs sont extérieurs avec notamment l’apparition de boules (hémorroïdes externes) le stade d’avancement de la maladie hémorroïdaire est plus avancé. Ces symptômes peuvent s’accompagner d’irritations et de saignements c’est que la crise hémorroïde est présente. Il ne faut pas laisser s’étendre le problème sous peine de complication plus difficile et plus long à guérir. Il existe des solutions pour traiter les hémorroïdes.

Quels sont les différents traitements contre la crise hémorroïde ?

Il existe des traitements locaux tels que les crèmes apaisantes, les pommades voire les suppositoires contenant un dérivé de la cortisone ou d’autres lubrifiants. Un traitement hémorroïde sur quelques jours par prescription médicale peut suffir. Il existe aussi de bon anti-inflammatoire contre les hémorroïdes. La pommade hémorroïde permettra un soulagement assez rapide et les produits lubrifiants empêcheront les épisodes de constipation, cause de l’apparition des hémorroïdes du fait des frottements.  Pour prévenir les prochaines crises hémorroïdaires, une alimentation riche en fibre (légume …) est extrémement important car favorisera le transit intestinal et évitera la constipation. Pour finir, il est primordiale de beaucoup boire afin d’éviter un dessèchement des selles, qui rend la défécation beaucoup plus douloureuse.

En complément, les bains de siège à eau froide ou tiède sont un bon moyen, un soin naturel pour soulager de façon instantanée les douleurs et démangeaisons.

Si la crise hémorroïde persiste, il est possible de faire appel aux traitements oraux tels que les anti-inflammatoires non stéroïdiens et les antalgiques (paracétamol) afin de diminuer la douleur et l’inflammation. Aspirine à proscrire en raison des saignements et donc de possible hémorragies.

Enfin, il est possible de faire appel à un acte chirurgical si la crise hémorroïdaire se complique afin d’enlever les hémorroïdes. Par anesthésie locale, l’incision d’une hémorroïde et l’extraction du caillot sont pratiquées. L’intervention chirurgicale telle que l’hémorroïdectomie permet la destruction des hémorroïdes si danger il y a avec une complication d’étranglement hémorroïdaire.

Vous devez savoir que ce n’est pas une maladie honteuse et que vous devez consulter un médecin si les traitements naturels contre les hémorroïdes ne fonctionnent pas.

Recevoir les meilleurs traitements
Vous souhaitez connaitre en temps réel :
  • Nouveaux traitements contre les hémorroïdes
  • Nouveaux produits (pommades ...)
Alors inscrivez vous gratuitement et vous recevrez toutes les informations par email

Recherches ayant permis de trouver l'article:

  • crise hémorroïdaire traitement
  • traitement crise hémorroïdaire
  • crise hemorroidaire que faire
  • crise hémorroïdes comment traiter
  • comment soulager une crise hémorroïdaire
  • traitement de la crise hémorroidaire
  • crise hemorroidaire
  • hemoroide creme sans ordonnance
  • les hemorroides saignent
  • crise hemorroide que faire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *